Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Charles Robin and Company

Type :

Groupe

Date :

  • 1783 –

Activité :

  • Industrie de la pêche (Exploitation des ressources naturelles)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (13)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

La société Charles Robin and Company est fondée en 1783, par Charles Robin et plusieurs associés. Elle se spécialise dans la préparation et la vente de morue séchée. Quand il fonde la compagnie en 1783, Robin bénéficie de plusieurs années d'expérience. En effet, il était associé au sein de la société Robin, Pipon and Company dont le siège social se trouvait sur l'île de Jersey et qui possédait des installations dans la baie des Chaleurs. À la fin des années 1770, plusieurs postes sont attaqués par les Américains. La compagnie les abandonne en attendant des jours meilleurs.

En 1783, Robin achète les installations de la baie des Chaleurs et les remet en état. La signature du traité de Versailles entre les Américains et les Britanniques apaise les tensions et permet le retour du commerce. Malgré la concurrence féroce qui se joue entre plusieurs marchands de la région, la compagnie réussit à tirer son épingle du jeu, grâce à la gestion de Robin.

Il retient les pêcheurs côtiers par le biais du crédit et de l'endettement. Comme le numéraire est pratiquement absent dans la région, les transactions se font sous forme d'échanges. Robin possède des magasins et offre de la nourriture et du matériel de pêche. En contrepartie, il reçoit de la morue qu'il paie souvent en deçà du prix coûtant. Il la revend ensuite plus cher, s'assurant ainsi des profits importants. La compagnie prend vite une envergure internationale et distribue du poisson en France, en Italie, en Espagne, au Portugal et même aux Indes occidentales.

Robin trouve sa clientèle par l'intermédiaire de son frère Philip Robin, demeuré en Europe. Ce dernier gère la partie européenne du commerce et fournit à la compagnie les marchandises nécessaires pour ses transactions avec les pêcheurs. De plus, Robin négocie avec ses concurrents. Il conclue notamment une entente avec la société Philip and Francis Janvrin and Co., établie dans la baie de Gaspé, pour que les deux compagnies n'occupent pas les zones de pêche de leur concurrent. Elles s'entendent également sur un service mutuel de transport.

Toujours dans l'optique de favoriser son commerce, Charles Robin s'assure le soutient des fonctionnaires de la région. De plus, il occupe des postes importants dans l'administration locale. Il est membre du conseil des terres du district de Gaspé à partir de 1789. Cette nomination est importante pour la compagnie qui est le principal propriétaire terrien de la Gaspésie. Grâce à la gestion prudente de Robin, la compagnie traverse la crise de la France révolutionnaire dans la années 1790 et quand il se retire, en 1802, la Charles Robin and Company domine l'économie maritime de la Gaspésie.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Institut national de la recherche scientifique. Encyclobec. Les régions du Québec : un passé et un présent à découvrir [En Ligne]. http://www.encyclobec.ca
  • LEE, David. « Robin, Charles ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • LEE, David. The Robins in Gaspé 1766 to 1825. Markham, Fitzhenry & Whiteside, 1984. 147 p.
  • MIMEAULT, Mario. « La continuité de l'emprise des compagnies de pêche françaises et jersiaises sur les pêcheries du XVIIIe siècle - Le cas de la Compagnie Robin ». Histoire Sociale/Social History. Vol. XVIII, no 35 (1980), p. 59-74.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013