Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Coeur historique du Sault-au-Récollet

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Coeur du village du Sault-au-Récollet
  • Noyau historique du Sault-au-Récollet
  • Noyau villageois du Sault-au-Récollet

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Personnes associées (6)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation Lieu historique Ministre de la Culture et des Communications 2018-05-31
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Ce lieu historique est désigné pour les motifs suivants:

Le coeur historique de Sault-au-Récollet est un emplacement reconnu comme étant significatif dans l'histoire du Québec. Il est considéré comme l'un des plus anciens établissements de la partie nord de l'île de Montréal. Ce lieu est d'abord fréquenté par les Amérindiens qui empruntent la rivière des Prairies pour rejoindre le fleuve Saint-Laurent ou la rivière des Outaouais. Pour contourner les rapides de la rivière des Prairies, ils effectuent des portages sur le territoire du Sault-au-Récollet. Conséquemment, ce territoire est l'un des premiers emplacements de l'île de Montréal à être visités par les explorateurs et les missionnaires français. De 1696 à 1721, le territoire de Sault-au-Récollet est occupé par les Amérindiens de la mission sulpicienne de Fort-Lorette. Après le déplacement des Amérindiens dans la seigneurie des Deux-Montagnes, les Sulpiciens réservent des terres de l'ancienne mission pour la constitution d'un village entre la rivière et le chemin principal. Ces terres sont octroyées à compter de 1780, ce qui permet l'essor du village de Sault-au-Récollet, au centre de la paroisse de La Visitation-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie. Cet essor est favorisé par la construction des moulins de la digue aménagée par les Sulpiciens en 1726, un important complexe proto-industriel; ainsi que par l'édification de l'église paroissiale de 1749 à 1751, à proximité de l'ancien fort Lorette. Au XIXe siècle, le village prend de l'expansion de part et d'autre du chemin principal, qui deviendra le boulevard Gouin, et sur l'île de la Visitation. Le village devient un centre de services pour la population de la campagne environnante, et son parcellaire se densifie. Le coeur historique de Sault-au-Récollet est progressivement intégré dans le développement urbain de la ville de Montréal pendant le XXe siècle, tout en conservant plusieurs traces de son histoire.

Haut de la page

Informations historiques

Le coeur historique du Sault-au-Récollet, considéré comme l'un des plus anciens établissements de la partie nord de l'île de Montréal, est fréquenté par les groupes autochtones bien avant la venue des Européens. Pour contourner les rapides de la rivière des Prairies, ils effectuent des portages sur ce territoire. Ils utilisent aussi ce lieu pour camper, pêcher, chasser et faire le troc des fourrures.

Conséquemment, le Sault-au-Récollet est visité très tôt par les explorateurs et les missionnaires français. En 1615, les pères récollets Denys Jamet et Joseph Le Caron y célèbrent, en présence de Samuel de Champlain, la première messe de l'histoire de Montréal. Le 25 juin 1625, le missionnaire récollet Nicolas Viel et son compagnon Ahuntsic chavirent et se noient dans les rapides de la rivière des Prairies, marquant la toponymie des lieux.

Entre 1689 et 1696, les Sulpiciens, seigneurs de l'île de Montréal, et plus spécifiquement François Vachon de Belmont, font construire le fort Lorette dans leur domaine du Sault-au-Récollet. Sa construction conditionne déjà l'emplacement du futur village. En 1696, des Autochtones christianisés sont installés dans une mission près du fort. Leur départ en 1721 permet la concession des terres à de nouveaux colons.

Les Sulpiciens s'adonnent également au développement industriel du Sault-au-Récollet. En 1726, ils font construire une digue en pierre permettant de relier l'île de la Visitation à leur domaine, sur laquelle ils font ériger un premier moulin à scie. L'énergie hydraulique des rapides permet la construction d'autres moulins et fabriques, dont l'ensemble est considéré à cette époque comme un important complexe proto-industriel.

Le peuplement du secteur entraîne la création de la paroisse de La Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie en 1736. Au centre de celle-ci, les Sulpiciens réservent des emplacements pour la constitution du futur village du Sault-au-Récollet. La nouvelle église paroissiale est construite de 1749 à 1751, près du fort Lorette. En 1780, les terres réservées pour le village sont octroyées, permettant son essor. C'est la première agglomération en bordure de la rivière des Prairies.

Le village du Sault-au-Récollet se développe considérablement à partir du tournant du XIXe siècle. Le village se densifie et devient un centre de services pour la campagne environnante. En 1895, la ligne de tramways de la compagnie Montreal Park and Island relie le village au centre-ville de Montréal. Érigé en municipalité de village en 1910, Sault-au-Récollet acquiert le statut de ville en 1914, mais est annexé à celle de Montréal en 1916.

De 1928 à 1931, la zone riveraine du Sault-au-Récollet est modifiée par la construction du barrage Walker et de la centrale hydroélectrique de Rivière-des-Prairies. Ces interventions provoquent la disparition des rapides de la rivière et l'altération du profil des berges. La rivière des Prairies cesse alors d'être empruntée comme voie de circulation.

Après la Seconde Guerre mondiale, le village du Sault-au-Récollet est définitivement rejoint par le développement urbain de l'île de Montréal et par son réseau routier. Des rues sont ouvertes perpendiculairement au chemin principal, devenu le boulevard Gouin. Dans les années 1960, les moulins cessent leurs activités pour être éventuellement détruits. En 1969, la construction du pont Papineau-Leblanc entraîne la démolition de maisons et sépare l'îlot paroissial du reste du coeur du village.

Grâce à l'action de la Société pour la conservation du Sault-au-Récollet, créée en 1976, l'environnement naturel et les éléments patrimoniaux de l'ancien village sont revalorisés. Le parc de l'île de la Visitation est inauguré en 1983. Le site du patrimoine de l'ancien village du Sault-au-Récollet est constitué en 1992. Les vestiges des moulins sont mis en valeur à compter de 1998.

Le coeur historique du Sault-au-Récollet est désigné lieu historique en 2018.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Ahuntsic-Cartierville

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BEAUBIEN, Charles-P. Le Sault-au-Récollet: ses rapports avec les premiers temps de la colonie. Mission-Paroisse. Montréal, C.O Beauchemin & fils, 1898. 505 p.
  • BENOÎT, Michèle et Roger GRATTON. Pignon sur rue : les quartiers de Montréal. Montréal, Guérin littérature, 1991. 393 p.
  • DESROCHERS, René. Le Sault-au-Récollet, paroisse de la Visitation, 1736-1936 : fêtes du 2ème centenaire. Montréal, 1936. 132 p.
  • Fondation Héritage Montréal. Quartier Sault-au-Récollet [En Ligne]. https://pes.mcc.gouv.qc.ca/pimiq/detailBibliographie.do?methode=afficher
  • FOUGÈRES, Dany, dir. Histoire de Montréal et de sa région. 2 Tomes. Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2012. 1596 p.
  • KINDER, Louis de. Petite histoire du Sault-au-Récollet. Montréal, L. de Kinder, 1994. 61 p.
  • Lafontaine & Soucy, architectes et Urban Soland. Caractérisation du site patrimonial cité de l'ancien village du Sault-au-Récollet. Montréal, 2014. 117 p.
  • LINTEAU, Paul-André. Histoire de Montréal depuis la Confédération. Montréal, Les Éditions du Boréal, 2000. 627 p.
  • ROBILLARD, Vincent. Le paysage du Sault-au-Récollet: caractérisation et évolution de 1981 à 2006. Rapport présenté au Conseil du Patrimoine de Montréal. s.l. 2006. 41 p.
  • TELLIER, René. La Visitation du Sault-au-Récollet. Montréal, Photo-Litho Caro inc., 1983. s.p.
  • Ville de Montréal. Destination patrimoniale : Ancien village de Sault-au-Récollet [En Ligne]. http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8817,99657713&_dad=portal&_schema=PORTAL

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013