Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Le Vasseur, Irma

Type :

Personne

Autre(s) nom(s) :

  • Levasseur
  • Levasseur ou LeVasseur, Irma

Date :

  • 1877‑01‑20 – 1964‑01‑18

Occupation :

  • Administrateur
  • Médecin / chirurgien

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Plaques commémoratives associées (3)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation Personnage historique Ministre de la Culture et des Communications 2019-03-08
 

Haut de la page

Synthèse

Née à Québec le 20 janvier 1877, Irma Le Vasseur est la fille de Nazaire Le Vasseur, journaliste, musicien et écrivain, et de Phédora Venner, cantatrice.

Après avoir étudié au couvent de Jésus-Marie à Sillery et à l'École normale Laval, elle s'inscrit à l'École de médecine de l'Université Saint-Paul au Minnesota, dont elle est diplômée en juin 1900. Ses études complétées, Irma Le Vasseur pratique la médecine quelque temps aux États-Unis. De retour au pays, elle s'adresse à l'Assemblée législative pour obtenir le droit de pratiquer dans la province de Québec. C'est chose faite en 1903 : grâce à un projet de loi privé, Irma Le Vasseur obtient son admission au Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec. Elle devient alors la première Canadienne française à exercer la médecine au Canada.

Irma Le Vasseur est une pionnière de la pédiatrie québécoise, à une époque où cette spécialisation n'était pas reconnue. Après avoir obtenu son droit de pratique, elle se rend à Paris pour travailler auprès d'une pédiatre réputée. À son retour au pays en 1906, elle œuvre auprès des enfants de mères célibataires à la Crèche de la miséricorde de Montréal, puis au service d'inspection médicale des écoliers instauré par le Bureau de santé de Montréal. Engagée dans la lutte contre la mortalité infantile, Irma Le Vasseur est à l'origine de la fondation, en 1907, de l'Hôpital Sainte-Justine, aux côtés de Justine Lacoste-Beaubien et d'autres médecins montréalais. Il s'agit du premier hôpital pédiatrique canadien-français du Québec. En 1908, elle quitte la direction de l'hôpital et retourne aux États-Unis, où elle travaille comme inspectrice médicale des écoliers pour le Bureau de santé de New York. En 1915, elle se rend en Serbie pour soigner les victimes d'une épidémie de typhus. Elle est la seule femme parmi les médecins canadiens de la mission. En 1918, elle œuvre dans un hôpital militaire en France, puis elle retourne à New York où elle travaille pour la Croix-Rouge.

En 1922, Irma Le Vasseur revient à Québec et fait l'acquisition d'une résidence sur Grande Allée, où elle fonde en 1923 avec deux collègues le premier hôpital pédiatrique de Québec, l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. L'établissement déménage la même année et la propriété d'Irma Le Vasseur loge une nouvelle clinique pour enfants handicapés : l'Hôpital des enfants malades. En 1927, Irma Le Vasseur fonde et dirige une école pour enfants handicapés et mères célibataires. Le militantisme d'Irma Le Vasseur pour la cause des enfants handicapés est également à l'origine de la fondation de l'école Cardinal Villeneuve en 1935. Sa carrière médicale s'achève durant la Deuxième Guerre mondiale au Manège militaire de Québec, où elle examine les femmes qui souhaitent intégrer l'armée canadienne.

En 1950, les réalisations d'Irma Le Vasseur sont soulignées par le Cercle des femmes universitaires du Québec à l'occasion de son jubilé d'or. Toutefois, sa contribution à la médecine pédiatrique est peu reconnue à son époque. À la fin des années 1950, elle est internée durant deux ans à l'Hôpital Saint-Michel-Archange.

Elle est décédée à Québec le 18 janvier 1964.

Haut de la page

Intérêt patrimonial

Ce personnage historique est désigné pour les motifs suivants:

Irma Le Vasseur est une pionnière de l'accession des femmes à la pratique de la médecine. En 1900, elle est diplômée de l'École de médecine de l'Université Saint-Paul au Minnesota. Pour qu'elle soit admise au Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec, l'Assemblée législative adopte un projet de loi privé en 1903. Irma Le Vasseur devient alors la première Québécoise francophone à exercer la médecine au Canada. Spécialisée en pédiatrie et engagée dans la lutte contre la mortalité infantile, elle est à l'origine de la fondation, en 1907, de l'Hôpital Sainte-Justine à Montréal, aux côtés de Justine Lacoste-Beaubien. En 1923, elle fonde l'Hôpital de l'Enfant-Jésus à Québec. Irma Le Vasseur a ainsi contribué à la création [de deux des] premiers hôpitaux pédiatriques du Québec.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BAILLARGEON, Denyse. « Irma Le Vasseur ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/irma-le-vasseur
  • Conseil du statut de la femme et YWCA. Hommage aux femmes sur la ligne du temps à Québec: 400 ans, 400 femmes. [En Ligne]. https://www.csf.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/hommage-aux-femmes-sur-la-ligne-du-temps-a-quebec-400-ans-400-femmes.pdf
  • Conseil du statut de la femme et Réseau québécois en études féministes. Ligne du temps de l'histoire des femmes au Québec [En Ligne]. http://www.histoiredesfemmes.quebec/
  • DARSIGNY, Maryse, dir. Ces femmes qui ont bâti Montréal. Montréal, Éditions Remue-ménage, 1992. 627 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013