Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Desrochers, Urbain

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Brien dit Dérocher, Urbain
  • Brien dit Desrochers, Pierre-Urbain
  • Brien dit Desrochers, Urbain
  • Dérocher, Urbain
  • Desrochers, Pierre-Urbain

Date :

  • 1781‑01‑22 – 1860‑08‑19

Occupation :

  • Sculpteur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Patrimoine mobilier associé (19)

Personnes associées (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 22 janvier 1781 à Varennes, Urbain Desrochers (baptisé Pierre-Urbain) est le fils de Joseph Brien dit Dérocher et de Marguerite Rive.

Desrochers fait probablement son apprentissage auprès de Louis Quévillon ou de Philippe Liébert. Il participe vraisemblablement au chantier de décoration de l'église de Varennes, dirigé par Louis Quévillon, vers 1798.

Desrochers s'installe à Pointe-aux-Trembles, sur l'île de Montréal, en 1809. Sous la supervision de Quévillon, il oeuvre à la décoration de deux lieux de culte de la seigneurie de Lauzon, soit les églises de Saint-Henri et de Saint-Michel. Il participe également à la réalisation du décor de l'église de Varennes, de 1810 à 1818. Il sculpte aussi des éléments de décor pour l'église de Saint-Grégoire-le-Grand à Bécancour, à partir de 1812, de même que pour l'église de Saint-Denis, dans l'actuelle ville de Saint-Denis-sur-Richelieu, entre 1813 et 1819. Desrochers engage l'apprenti sculpteur Pierre-Léandre Daveluy pour une période de six ans, pour l'aider dans cette entreprise.

Au cours des années 1820, plusieurs artisans et artistes travaillent dans l'atelier de Desrochers, dont le menuisier Louis Marion, le compagnon sculpteur Joseph Goupil et l'apprenti Charles Dauphin. De 1834 à 1838, Desrochers et son fils sculptent la voûte, la chaire, le baldaquin et les retables de l'église de L'Assomption. Desrochers réalise également des travaux de sculpture pour l'église de Saint-Sulpice, près de Montréal, de 1835 à 1839.

Desrochers était probablement l'un des sculpteurs les plus en vue au début du XIXe siècle dans la région montréalaise. Toutefois, la plus grande part de son oeuvre est aujourd'hui disparue.

Il est décédé à Québec le 19 août 1860.

Il avait épousé à Saint-Vincent-de-Paul (Laval), en 1809, Marie-Josephte Rocan dit Bastien. L'un de ses fils, Vital Desrochers, fut artiste et professeur de beaux-arts.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CLOUTIER, Nicole. « Desrochers, Urbain ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013