Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Chomedey de Maisonneuve, Paul de

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation Personnage historique Ministre de la Culture et des Communications 2013-05-17
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 13 février 1612 à Neuville-sur-Vanne, en France, Paul de Chomedey de Maisonneuve est le fils de Louis de Chomedey de Maisonneuve, seigneur, et de Marie de Thomelin.

Dans sa jeunesse, Maisonneuve s'engage dans l'armée française et participe probablement à la guerre en Hollande vers 1625.

En 1639, Jérôme Le Royer de La Dauversière et Jean-Jacques Olier fondent la Société de Notre-Dame de Montréal dans le but d'établir une colonie missionnaire en Nouvelle-France. Bientôt, ils choisissent Paul de Chomedey de Maisonneuve pour la diriger. En mai 1641, le projet missionnaire se met en branle lorsque deux navires quittent le port de La Rochelle à destination de la Nouvelle-France. À bord se trouvent les premiers colons de Montréal et les deux figures emblématiques de la fondation de Ville-Marie, soit Maisonneuve et Jeanne Mance. Le premier navire atteint Québec au mois d'août, mais le second tarde à arriver. La fondation du nouvel établissement est reportée au printemps suivant. Les colons passent l'hiver dans la région de Québec. Maisonneuve doit faire face à l'opposition du gouverneur Charles Huault de Montmagny qui tente de le convaincre de s'installer sur l'île d'Orléans plutôt que sur l'île de Montréal, en raison de la menace iroquoise. Cependant, Maisonneuve ne se détourne pas de son projet de fonder une colonie sur l'île de Montréal.

Le 17 mai 1642, Maisonneuve et son groupe prennent possession de l'île de Montréal en s'installant à l'endroit identifié par Samuel de Champlain en 1611, qui sera connu sous le nom de Pointe-à-Callière. C'est la fondation de Ville-Marie. Maisonneuve occupe la fonction de gouverneur. Possédant d'importants pouvoirs civils et militaires, il entame dès lors les travaux pour l'installation de la colonie. Dès l'année suivante, les colons doivent faire face à l'hostilité des Iroquois. La même année, le roi Louis XIII remet aux associés de Montréal le bateau Notre-Dame, qui est chargé de ravitailler annuellement la colonie.

À la mort de son père, en 1645, Maisonneuve se rend en France et, l'année suivante, prend possession d'un fief qui portera son nom. Il revient en Nouvelle-France en 1646, mais il est rapidement rappelé à Paris. Il participe à la nomination de Louis d'Ailleboust comme futur gouverneur de la Nouvelle-France, après avoir été lui-même pressenti au poste. Dans la métropole, Maisonneuve rencontre aussi les membres de la Société de Notre-Dame de Montréal, quelques bienfaiteurs et voit au soutien de la colonie.

En 1647, Maisonneuve est de retour à Ville-Marie. L'année suivante, il concède les premières terres à des colons, mais, vers 1649, la colonie est menacée par la perte d'appuis financiers venant de France et surtout par les Iroquois qui ont pratiquement anéanti les Hurons. En 1651, Maisonneuve incite les colons à se réfugier dans le fort de Montréal et retourne en France pour recruter des soldats et trouver de nouveaux appuis financiers. Plus d'une centaine d'hommes arrivent avec lui, en 1653, ce qui contribue à stabiliser la situation. En 1663, devant la recrudescence des attaques iroquoises, Maisonneuve met sur pied la milice de la Sainte-Famille. La même année, la seigneurie de l'Île-de-Montréal est cédée aux Sulpiciens et, deux ans plus tard, le fondateur de Montréal reçoit l'ordre de rentrer en France.

Il est décédé à Paris en 1676.

Ce personnage historique a été désigné par le ministre de la Culture et des Communications le 17 mai 2013.

Haut de la page

Intérêt patrimonial

Ce personnage historique est désigné, à la même occasion que Jeanne Mance, pour les motifs suivants:

Paul de Chomedey de Maisonneuve est une figure emblématique de la fondation de Ville-Marie, qui est devenue Montréal. Le 17 mai 1642, Maisonneuve et un premier groupe de colons prennent possession de l'île de Montréal au nom de la Société Notre-Dame de Montréal, dont le mandat était d'établir une colonie missionnaire en Nouvelle-France. Gouverneur, il cumule les fonctions civiles et militaires. Ses actions ont contribué à l'essor de la cité naissante.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec: de 1534 à nos jours: répertoire de noms propres. Montréal, Stanké, 2001. 1861 p.
  • DAVELUY, Marie-Claire. « Chomedey de Maisonneuve, Paul de ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • LINTEAU, Paul-André. Brève histoire de Montréal. Montréal, Boréal, 1992. 165 p.
  • MAUDE, Mary McDougall. « Maisonneuve, Paul de Chomedey de ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En Ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013