Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Morand, Paul

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Morand, Hypolithe

Date :

  • vers 1785 – 1854‑07‑11

Occupation :

  • Orfèvre

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (7)

Personnes associées (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né vers 1785, Hypolithe Morand est le fils de Laurent Morand, forgeron, et de Pélagie Massue. Il est mieux connu sous le nom de Paul Morand.

Morand fait l'apprentissage de l'orfèvrerie auprès de Pierre Huguet dit Latour. Il travaille ensuite dans cet atelier, comme compagnon, jusqu'en 1819. L'atelier de Latour est à cette époque parmi les plus importants producteurs d'orfèvrerie religieuse de Montréal. Il est probable que Morand ait réalisé plusieurs des oeuvres portant le poinçon de Latour.

En 1819, Morand ouvre son propre atelier, rue Saint-Vincent. Il y oeuvre jusqu'en 1831, puis déménage sa boutique rue Saint-Amable. Au cours de sa carrière, il reçoit des contrats de 17 paroisses. Il fait partie des derniers représentants de l'orfèvrerie religieuse traditionnelle de la ville de Montréal. Toutefois, il figure aussi comme un artisan de transition car plusieurs de ses oeuvres montrent des influences américaines et modernes.

Des oeuvres de Morand se trouvent dans plusieurs institutions, dont le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée canadien des civilisations et le Musée du Séminaire de Québec. Il a notamment produit des calices, des encensoirs et des aiguières baptismales.

Il est décédé à Montréal, le 11 juillet 1854.

Il avait épousé, en 1845, Marie-Anne Dufresne.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • DEROME, Robert et Norma MORGAN. « Morand, Paul (appelé Hypolithe dans sa jeunesse) ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.
  • MORRISSET, Gérard. « L'orfèvre Paul Morand, 1784-1854 ». Mémoires de la Société Royale du Canada. Vol. troisième série, XLVIII (s.d.), p. section I, p. 29-35.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013