Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Autre(s) nom(s) :

  • Oeuvres d'art de l'église du Précieux-Sang

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Date :

  • vers 1812 – (Production)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Patrimoine mobilier associé (2)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Description

La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang est un ensemble comprenant six chandeliers et une croix réalisés vers 1812 et destinés à orner un autel latéral. Les chandeliers en bois sculpté et doré ont la forme d'une lampe torchère et mesurent 106,8 cm de hauteur. Ils sont composés d'une base tripode, d'un fût ainsi que d'une tête en forme de vase. Les bases des chandeliers s'appuient sur des pattes de lion et sont ornées de volutes, de cartouches et de chapiteaux ioniques. Les fûts sont également dotés de tels chapiteaux, en plus de motifs végétaux. Les têtes en forme de vase sont décorées de godrons et d'oves. Le crucifix, d'une hauteur de 94,2 cm, est fait des mêmes matériaux et présente une base similaire à celle des chandeliers. La croix, dont la hampe et la traverse sont terminées par des fleurs de lys, est posée sur un noeud décoré de godrons et de feuillage. Le corpus est surmonté d'un « titulus » en forme de parchemin roulé.

Ces pièces sont classées objets patrimoniaux.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1979-11-30
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec Urbain Desrochers (1781-1860), l'artiste qui l'a réalisée. Ce dernier compte parmi les sculpteurs les plus importants de la première moitié du XIXe siècle au Québec. Vers 1798, l'artiste commence sa carrière à Varennes, sa ville natale, auprès de Louis Quévillon (1749-1823) qui travaille alors à la décoration de l'église paroissiale. Desrochers s'installe à Pointe-aux-Trembles en 1809, et dans les années suivantes, il prend part à d'importants projets de décoration d'églises sous la supervision de Quévillon. Parmi ces projets figurent les décors des églises de Saint-Henri et de Saint-Michel, dans la seigneurie de Lauzon. En 1812, l'artiste signe son premier contrat en tant que maître-sculpteur. Il s'engage à réaliser divers éléments de décor et plusieurs pièces de mobilier liturgique pour l'église de Saint-Grégoire-le-Grand. La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang fait à l'origine partie des pièces sculptées par Desrochers pour les autels latéraux de l'église de Saint-Grégoire-le-Grand. L'ensemble est vraisemblablement offert à la paroisse du Précieux-Sang lors de son détachement en 1903. Malgré la carrière prolifique du sculpteur, peu de ses oeuvres subsistent aujourd'hui. Plusieurs ont été détruites dans des incendies ou ont disparu à la suite du renouvellement de certains décors d'églises, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Cet ensemble témoigne de la première phase de production de l'artiste et rappelle le vaste ensemble décoratif de l'église de Saint-Grégoire-le-Grand, qui constitue l'une de ses réalisations majeures.

La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur artistique. Les pièces qui composent cet ensemble sont représentatives des croix et des chandeliers d'autel produits dans la première moitié du XIXe siècle. Ces objets sont souvent réalisés en même temps que le tabernacle sur lequel ils sont déposés. C'est le cas de cet ensemble faisant partie des 38 chandeliers et sept croix réalisés en même temps que les tabernacles des autels latéraux de l'église de Saint-Grégoire-le-Grand, aussi exécutés par Desrochers. La garniture d'autel conservée dans l'église du Précieux-Sang présente une ornementation au goût de l'époque. Les chandeliers se composent d'une base tripode dotée de pattes de lion, de cartouches et de chapiteaux ioniques, d'un fût orné de feuillage, ainsi que d'une tête en forme de vase décorée de godrons et d'un rang d'oves. Ce type de chandelier, conçu initialement par le sculpteur montréalais Philippe Liébert (1733-1804), inspire les artistes de l'époque. Il est notamment diffusé au début du XIXe siècle par les sculpteurs de l'atelier des Écores dirigé par Quévillon. L'ensemble de six chandeliers est complété par une croix d'autel assortie. Cette dernière comporte une base similaire à celle des chandeliers, à l'exception de menus détails comme la présence de feuillage aux angles et d'un motif différent entourant le cartouche. La hampe et la traverse de la croix, qui soutiennent une figure du Christ de facture délicate, sont terminées par des fleurs de lys. La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang illustre bien l'attention particulière portée à la réalisation de ces pièces de mobilier liturgique.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang liés à ses valeurs historique et artistique comprennent, notamment :
- les six chandeliers et la croix d'autel composant l'ensemble;
- les matériaux, dont le bois sculpté et doré;
- les caractéristiques des chandeliers d'autel, dont leur hauteur de 106,8 cm, leur base tripode (dotée de pattes de lion, de volutes, d'un cartouche entouré de feuillage et de chapiteaux ioniques), leur fût (orné de feuillage et de chapiteaux ioniques) et leur tête en forme de vase (formée de pans ornés de godrons et de rangs d'oves);
- les caractéristiques de la croix, dont la hauteur de 94,2 cm, la base tripode (dotée de pattes de lion, de volutes soulignées d'un feuillage, de cartouches ornés d'un motif végétal et de chapiteaux ioniques coiffant chaque pan), la hampe et la traverse ornées de fleur de lys, la représentation du Christ crucifié (vêtu d'un « perizonium » et penchant la tête vers son épaule droite), ainsi que le « titulus » en forme de parchemin roulé.

Haut de la page

Informations historiques

La garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang est réalisée vers 1812 par Urbain Desrochers (1781-1860) pour la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand. L'artiste, natif de Varennes, en est alors à son premier contrat en tant que maître-sculpteur. Il s'engage à exécuter divers éléments de décor et plusieurs pièces de mobilier liturgique pour cette église, dont cet ensemble de six chandeliers et d'une croix destiné à orner un autel latéral. En tout, l'artiste conçoit 38 chandeliers et sept croix pour cette commande. Ce type d'ensemble est nommé « garniture d'autel », car les objets sont destinés à orner un tabernacle, que ce soit celui du maître-autel ou ceux des autels latéraux.

L'ensemble est caractéristique des croix et des chandeliers d'autel produits au début du XIXe siècle, notamment par la base tripode de chaque pièce soutenue par des pattes de lion et ornée de larges volutes. Ces éléments sont fortement inspirés des oeuvres du sculpteur montréalais Philippe Liébert (1733-1804), dont le style est reproduit par l'atelier des Écores dirigé par Louis Quévillon (1749-1823). C'est d'ailleurs auprès de ce dernier que Desrochers a été formé durant sa jeunesse.

Les six chandeliers et la croix d'autel sont vraisemblablement offerts à la paroisse du Précieux-Sang lors de son détachement de celle de Saint-Grégoire-le-Grand en 1903. Avec d'autres pièces conservées à l'église de Saint-Grégoire-le-Grand, l'ensemble de l'église du Précieux-Sang fait partie des oeuvres les mieux préservées de Desrochers.

Les pièces composant la garniture d'autel de l'église du Précieux-Sang sont classées en 1979. Elles ornent toujours un autel du lieu de culte.

Haut de la page

Références

Contributeur de données :

Direction générale du patrimoine

Notices bibliographiques :

  • CHAGNON, Joanne. « Oeuvres d'art de l'église du Précieux-Sang ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999, p. 242.
  • CLOUTIER, Nicole. « Desrochers, Urbain ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • CORMIER, François. Chandeliers et crucifix conservés à l'Église de Précieux-Sang, comté de Nicolet; précédé de Objets mobiliers par Urbain Brien dit Desrochers, exécutés pour la Fabrique de Saint-Grégoire de Nicolet, contrat du 15 juin 1812. Québec, ministère des Affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, 1979. s.p.
  • DESJARDINS, Pierre. Les trésors de l'atelier pointelier de Urbain Brien dit Desrochers (1781-1860), sculpteur ornemaniste. Montréal, Atelier d'histoire de la Pointe-aux-Trembles, 2004. 36 p.
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.
  • LEMIEUX, Diane. Précieux-Sang : 100 ans d'histoire, 1903-2003. Bécancour, Fabrique de Précieux-Sang, 2003. 307 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013