Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Boucher de Niverville, Joseph

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Niverville, Chevalier de
  • Niverville, Joseph-Claude Boucher de

Date :

  • 1715‑09‑22 – 1804‑08‑30

Occupation :

  • Fonctionnaire
  • Milicien
  • Seigneur / agent seigneurial

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (2)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Chambly, le 22 septembre 1715, Joseph Boucher de Niverville est le fils de Jean-Baptiste Boucher de Niverville et de Marguerite-Thérèse Herlet de La Fresnière.

Boucher de Niverville joint les rangs de l'armée en 1734, puis participe à une expédition dirigée par Nicolas-Joseph de Noyelles de Fleurimont près de Détroit entre 1734 et 1736. Il y fait également la traite des fourrures. De 1737 à 1739, il sert sous les ordres de Gaspard Adhémar de Lantagnac, avant de se rendre en Louisiane, en 1739, sous les ordres de Charles Lemoyne de Longueuil. Lors de la guerre de la Succession d'Autriche, il sert en Acadie en 1745 et y fait des prisonniers britanniques. L'année suivante, il capture deux Britanniques près de Boston, puis participe à un raid à Port-La-Joie (Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard). Il exécute plusieurs expéditions dans les colonies américaines au cours de l'année 1747 et, deux ans plus tard, il sert dans la vallée de l'Ohio dans le détachement commandé par Pierre-Joseph Céloron de Blainville. Il participe à une expédition chargée de trouver la mer de l'Ouest en 1750, fonde le fort Paskoya (Le Pas, Manitoba), puis revient à Montréal vers 1753.

En 1754, Boucher de Niverville achète une partie de la seigneurie de Chambly. Il est nommé commandant du fort Michilimackinac l'année suivante, puis est promu lieutenant en 1756. Il dirige les Abénaquis en 1755 et en 1756 et recrute des guerriers amérindiens pour participer à la bataille de Carillon en 1758. Il participe à la défense de Québec en 1759, puis à la bataille de Sainte-Foy en 1760. À la suite de la capitulation de la Nouvelle-France, il s'embarque pour la France, où il est fait chevalier de Saint-Louis.

Boucher de Niverville revient au Canada en 1763. Trois ans plus tard, il participe à une réunion des seigneurs canadiens à Montréal et devient propriétaire de la majeure partie des terres de son beau-père en 1767. La même année, il est juré lors du procès contre le capitaine Daniel Disney. À cette occasion, il prête serment d'allégeance à la couronne britannique. Il participe à la défense de la province de Québec lors de l'invasion américaine de 1775-1776. Il est juge de paix de 1780 à 1798 et colonel du bataillon de milice de la ville de Trois-Rivières de 1790 à 1803.

Il est décédé à Trois-Rivières, le 30 août 1804.

Il avait épousé à Trois-Rivières, en 1757, Marie-Josephte Châtelin.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • DUFOUR, Pierre. « Boucher de Niverville, Joseph ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013